Le Tour du Monde de la famille DAGICOUR

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nouvelle-Zelande

La Nouvelle-Zélande est un pays de l'Océanie, au sud-ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus petites, notamment l'île Stewart et les îles Chatham.

Fil des billets

jeudi, novembre 26 2009

Le bilan sur un mois en Nouvelle-Zelande

La Nouvelle Zelande est devenu l'un de nos pays préférés, surtout parce qu'on se verrait bien y vivre.

Ce que nous avons aimé

  • La gentillesse et la politesse des Kiwis qui demandent systématiquement « hello, how are you today? » avec un grand sourire ( leur côté British)
  • l'accueil de nos hôtes et surtout l'expérience d'une ferme
  • aller dans des écoles néo-zélandaises
  • les aires de jeux extraordinaires et les trampolines pour les enfants.
  • Les piscines d'eau chaude (hot pools)
  • les paysages: l'île du Nord et l'île du Sud nous ont également séduites, malgré leurs différences. Une semaine dans l'île du Nord est loin d'être suffisante. Nous avons particulièrement aimé la région volcanique de Rotorua, Tongariro (Ile du Nord), Abel Tasman, Milford Sound, Kaikoura (dauphins) et Christchurch dans l'île du Sud
  • la propreté et gratuité des toilettes partout
  • Le recyclage des poubelles après l'Amérique latine, quel changement!
  • Nos cinq jours avec une famille française faisant aussi un tour du monde (les Berche)
  • les supermarchés ouverts 7 jours sur 7
  • les camemberts néo-zélandais et les crêpes prêtes à faire, il suffit juste de rajouter de l'eau.

Ce que nous n'avons pas aimé: 


  • La traversée en bateau entre les deux îles
  • la plupart des magasins sont fermés après 17h30
  • les nombreuses tentations payantes (saut à l'élastique, zorb, ....)
  • la pluie sur la côte Ouest de l'île du sud (heureusement peu de jours!)
  • devoir payer 200 euros pour un phare cassé du camping car
  • payer pour les douches dans certains campings
  • payer pour les connexions internet partout (quel changement avec l'Amérique du Sud!)
  • les places arrières du camping car étaient très inconfortables pour les enfants, et la hauteur des vitres font qu'ils n'y voyaient rien. 

Notre parcours détaillé

Jour J Activités Nuit à Nb Kms
1 Arrivée à Aukland et Check-in du camping-car. Bain aux Hot pools de Miranda Miranda 100 km
2 Visite de la presqu'île de Coromandel Hot Water beach 170 km
3 Bain aux sources d'eaux chaudes de Hot water beach, puis route vers Tauranga. Diner chez des servas Tauranga 154 km
4 route vers Rotorua, puis visite du musée, et spectacle Maori le soir Rotorua 68 km
5 Visite des geysers et autres cratères à Wai-O-Tapu, puis bain sources chaudes le soir Waikite Valley 50 km
6 Visite lac Taupo, puis route dans le parc de Tongariro. Marche de 1h Tongariro DOC 175 km
7 Route vers le sud chez Tony et Linda Grey, éléveurs de moutons Tony Grey 170 km
8 Démonstration de Shearing, puis route vers le sud Paekakateri 155 km
9 Visite Wellington et traversée (3h) sur l'île du sud Picton 50 km
10 Route vers Abel Tasman, et repos sur la plage Kaiteriteri 195 km
11 Water Taxi et 4h de marche sur Abel Tasman Kaiteriteri 0 km
12 Route sur la côte ouest Punakaiki 305 km
13 Visite du site de Punakaiki (formation géologique), puis route vers le sud. Le soir visite du glacier Franz Josef Franz Josef 225 km
14 Visite du glacier Fox puis ballade autour du lac Matheson Fox Glacier 48 km
15 route Hass Pass Makarora 220 km
16 Arrêt Puzzle work à Wanaka puis route vers Milford. Kingston 186 km
17 Route scenic vers Milford Sound Milford Sound 248 km
18 2h de bateau sur le Milford Sound puis ballade et enfin retour à Te Anau Te Anau 120 km
19 Un peu de rosalie à Te Anau, puis route vers Queenstown. Luge d'été le soir à Queenstown Queenstown 175 km
20 route vers la région du mont Cook. Kayak le soir autour du lac à Twizel Twizel 200 km
21 Route vers Tekapo. Bain aux Hot pools Lake Tekapo 61 km
22 Arrêt à Géraldine puis route vers Kaikura. Arrêt à la plage de Waikeke Waikuku 253 km
23 Bain avec les dauphins à Kaikoura Kaikura 170 km
24 Visite de Antartica Center puis arrivée chez la famille d'accueil Christchurch 190 km
25 Visite de l'école de Jenyfer et visite de Christchurch Christchurch 25 km
26 Vol Christchurch (14h15) - Aukland (15h35)
25 km
De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

L'île du Sud - Kaikoura et Christchurch

Ile du Sud 3

Déjà notre dernière semaine en Nouvelle-Zélande, décidément nous ne ferons pas le tour de ce pays si vaste! Il nous faut remonter à Christchurch par étapes, ce que nous accomplissons en quelques jours. Après être passé par les vergers près de Queenstown, la terre devient plus sèche, cela pourrait être Toulouse en été. Ca et là, des lupins violets et roses nous rappellent qu'on est en montagne. A Twizel, la chaleur nous surprend, nous troquons nos polaires contre des Tshirts. Cela tombe bien, notre camping se situe près d'un lac, où on peut faire du kayak. C'est une première pour Alice et moi quant à Tom, il en fait avec son papa. Youpi, il y a même deux trampolines!

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

La couleur bleue du lac Tekapo surprend par son bleu presque surnaturel. Non, nous n'avons pas trafiqué les photos! Encore l'impact des sédiments laissés par les glaciers. Nous passons l'après midi aux « hots pools », pour changer!

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Nous poussons jusqu'à Kaikoura pour aller voir les dauphins Dutsky! Formidable cette rencontre avec ces dauphins, Marcellin va même pousser le courage jusqu'à nager avec eux dans une eau à 12°c....avec une double combinaison. Ils peuvent faire jusqu'à 36 sauts d'affilée et vivent en groupes jusqu'à l'âge de 18-20 ans. Un grand moment pour nous tous.

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

C'est aussi à Kaikoura que nous campons face à la mer, dans un camping. Les enfants jouent avec le sable noir et les galets car il fait très doux, et même chaud par moment. Mais la nuit, nous sommes réveillés par une terrible tempête qui nous secoue le camping-car comme un prunier. Pas très rassurés les Dagicour....

De retour à Christchurch, nous garons notre camping car chez Rébekah et Greg qui ont deux enfants du même âge que nous, Jenyfer et Joel. Nous y restons deux soirs, et c'est une bonne occasion pour Alice et Tom de jouer, faire du trampoline, et apprendre de nouveaux mots en anglais. Alice va en classe avec Jenyfer un matin, je l'accompagne pour la traduction. Elle s'est vite prise au jeu: au programme, des maths ( les aires et les volumes), un jeu en plein air (la fusée), un quizz et un mot croisé, de la lecture (voir le dernier commentaire sur le coin des enfants du mois de novembre)

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Nous trouvons aussi le temps de visiter Christchurch sous un soleil resplendissant, la ville la plus « british » de la Nouvelle Zélande. Quelle ville charmante avec ses gondoles sur la rivière Avon, sa roseraie dans le jardin botanique, son tramway en bois, et son université victorienne. Décidément, quitter la Nouvelle Zélande va être difficile, on y a vraiment pris goût!

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

vendredi, novembre 20 2009

L'île du Sud (2) - Milford Sound

Plus nous avançons dans notre voyage dans l'île du sud, plus cette dernière nous apparaît sauvage et magnifique. La famille Berche nous a convaincu de faire un bout de trajet ensemble, car les enfants sont ravis de jouer ensemble. L'objectif est de rallier le Milford Sound en trois jours à partir de Fox Glacier, pour bénéficier de la fenêtre de beau temps que nous annonce la météo pour le mercredi suivant. Marcellin conduit donc environ quatre heures par jour, mais nous faisons des pauses pour profiter des paysages montagneux extraordinaires: des forêts à perte de vue recouvrent les Alpes néo-zélandaises, dont on voit aussi les sommets enneigés. Nous profitons de quelques villes pour faire le plein en alimentation et en carburant sur le chemin, c'est aussi quelquefois l'occasion pour les enfants de faire leurs devoirs, quand ils ne les ont pas fait le matin avant de partir.

Un jour, nous allons voir une petite école de campagne, il n'y a que 12 élèves, de 6 à 13 ans. Ils sont plutôt intimidés par cette invasion soudaine de huit « frogs » dans leur salle de classe. Surtout ne leur parlez pas de la coupe du monde de foot cela ne les intéresse pas, ici c'est le pays de rugby et du cricket. Un pays où ils voudraient aller? Nulle part, ils sont trop bien chez eux, et ils ont bien raison: ils font du ski, du kayak, de l'escalade et bien des choses encore qui feraient pâlir d'envie nos écoliers.

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

D'ailleurs les kiwis (Néo zélandais) aiment bien le sport en général. Une anecdote: alors que nous demandions à un jeune homme pourquoi il avait marqué 90 sur son bras, il nous répond, c'est mon poids. Interloqués, nous n'osons lui demander de préciser, mais il rajoute de lui-même: oui, c'est pour le saut à l'élastique! (appelé Bungy jump ici et très pratiqué). Un autre sport national, qu'ils adorent faire, c'est écraser les opossums. Non, les Néo-Zélandais ne sont pas des monstres. Elles sont partout, ces petites bêtes, étalées à l'état de carpette sur les routes du pays, mais il paraît que c'est une nuisance nationale pour les arbres, alors forcément, elles deviennent des cibles privilégiées!

Une autre découverte pour petits et grands, c'est Puzzle World près de Wanaka, à absolument de ne pas rater si vous passez dans le coin: après avoir vainement tenté de perdre nos enfants dans le labyrinthe géant, nous avons affronté la salle des illusions au risque de perdre cette fois notre équilibre!

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Nous passons maintenant Cromwell, puis Queenstown et enfin Kingston, que des villes aux noms rappelant évidemment la royauté anglaise. On s'attend donc à rencontrer Princetown! Un bon moyen de faire un cours de vocabulaire aux enfants: « queen », « king », « town »., mais nous utilisons aussi beaucoup les panneaux: « drive slowly », « short walk », « speed reduced »...

Que suis-je matinal ce matin du 18 novembre! Ce n'est pas la fraîcheur du camping-car (6°C), ni même les cris des quelques perroquets (« Kea ») qui me poussent à l'exercice, mais l'envie de prendre une énième photo du Milford Sound dégagé de nuage et illuminé par le soleil levant. Que c'est beau! Et la route la veille avait été aussi fantastique, certainement une des plus belles de notre tour du monde: pas étonnant quelle soit protégée par l'UNESCO. Les montagnes la bordant ont tous les sommets enneigés ce qui embellit la vue. Nous avions traversé aussi une végétation qui nous rappelait beaucoup la région des lacs en Argentine; d'ailleurs les arbres et les mousses sont les mêmes; seuls les noms changent: Red Beech (Nothofagus fusca), totara (Podocarpus totara), Rimu (Dacrydium cupressinum)...

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

A 10h, nous voilà partis pour 2h de bateau le long du fjord. C'est la première attraction de Nouvelle Zélande et chaque année un demi million de personnes vient admirer l'eau sombre et les rochers impressionnants qui s'y plongent. Le pic le plus impressionnant et photogénique est le pic Mitre, car il ressemble au chapeau d'un évêque. Encore faut-il être chanceux car le coin reçoit environ 7m d'eau par an! Au passage, nous voyons des phoques et des pingouins...

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud
De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Le soir, nous partageons nos impressions avec nos amis Berche, mais aussi avec une troisième famille de tourmondiste, Dominique, Brigitte et leur fils Paul (9 ans). Ils ont fait le Canada et les Etats-Unis pendant que nous étions en Amérique du Sud.

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Queenstown, une ville de 8000 habitants, mais la vrai capitale du sport et de l'adrénaline. On peut y faire du saut en parachute, à l'élastique (Bungy Jumping), du VTT, du bateau High-Speed... Nous nous contenterons de la luge d'été au grand plaisir des petits et des grands. Alice et Tom vous en parleront certainement à notre retour, ils ont adoré!

Mais la ville est aussi une superbe ville au bord du lac où il est agréable de se balader. Nous ne sommes pas les seuls à avoir eu l'idée de s'y arrêter, le camping ressemble à une concession de camping-cars et l'accueil à un hall de gare.

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Aujourd'hui nous disons au revoir à nos amis Berche, nous allons prendre un peu plus de temps pour rentrer sur Christchurch.

lundi, novembre 16 2009

L'île du Sud (1) – Abel Tasman

Lundi 9 novembre, le bateau de la compagnie Interislander quitte le port de Wellington à 18h30 à, l'heure. En attendant sur le quai, nous avions vu le temps se dégrader, un préambule à ce qui nous attend en mer. La houle est si forte que le bateau tangue de gauche à droite, de bas en haut, d'en avant en arrière; les vagues sont impressionnantes. Alice est la première malade, suivie bizarrement par moi, alors que tom et Anne s'en sortent sans soucis. La nuit est tombée et nous ne pouvons hélas pas voir les îles et fjords de Marlborough Sounds jusqu'à Picton. Il est 21h30 quand nous débarquons, les enfants sont fatigués et nous n'attendons pas l'arrivée au campsite pour les mettre dans leur lit.

L'île du Sud est beaucoup plus sauvage que sa soeur nordique: les montagnes y sont plus hautes, les fjords interminables et les parcs nationaux gigantesques. Nous commençons d'abord par le parc Abel Tasman, du nom du navigateur hollandais ayant établi les premiers contacts avec ces rivages et les maoris. Il en est reparti en laissant un nom de ces îles: « Nieuw Zeeland » ou « New Sealand ». Le parc dispose de 51km de côte sauvage uniquement accessible par bateaux-taxis partant essentiellement de Kaiteriteri. C'est là où nous accosterons notre camping-car pendant 2 jours. En plus la plage est superbe, une des plus belles du pays, et nous pouvons l'admirer depuis notre campement. Les enfants jouent avec ce magnifique sable couleur or, près d'une eau émeraude.

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Mercredi 11 novembre, nous passons une journée en excursion dans le parc d'Abel Tasman. Le bateau taxi nous dépose le matin à Tonga Bay et nous parcourons quatre heures de marche le long de la côte sauvage, en franchissant des ponts suspendus au dessus des rivières et des fougères arborescentes. Nous mangeons sur une plage quasi déserte, à côté des canards et des mouettes, et d'un groupe d'écoliers. Ah, on oubliait, il y avait aussi des « sandflies », de redoutables moustiques de l'île du sud.

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud
De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud
Hélas, l'après-midi, le temps se gâte et il se met à pleuvoir de plus en plus fort. Nous sortons nos parapluies, mais pour remonter dans le bateau, à Torrent Bay, il faut mettre les jambes dans l'eau! La mer n'est plus aussi calme qu'à l'aller, et le capitaine s'amuse à surfer sur les vagues: pas du goût de tout le monde, mais Alice et Tom sont exaltés par les secousses, et cela leur rappelle le bateau à Puerto Lopez en Equateur.

Le lendemain, le ciel est redevenu bleu, et les enfants ne pensent qu'à une chose: repartir jouer sur la plage – nous sommes qu'à 10m et c'est très trop tentant; gros dilemme, il faut faire les devoirs et aussi rouler pour joindre notre prochaine étape. Bon, c'est décidé, on les laisse jouer jusqu'à 11h. A côté de nous, il y a des écoliers qui s'activent sur des échasses, tandis qu'un autre groupe fait du kayak. Ils ont de la chance les écoliers en Nouvelle-Zelande! Au moment de repartir, on a droit évidemment aux plaintes des enfants: « Oh non, pourquoi on part encore! J'aimerai bien resté ici! ». Il faut alors faire preuve d'imagination: « Pensez donc à vos camarades, qui en ce moment même sont en classe et travaillent.». « Mais non, Papa... en ce moment, ils dorment! », réplique aussitôt Tom...

La route vers Westport nous mène dans une très jolie vallée bordée de forêts et collines. Au moment où Anne se disait que finalement à vélo, la route n'est pas si difficile, nous croisons 2 cyclistes arborant un drapeau français: « allez courage ». La côte ouest de l'île sud est très sauvage, les rouleaux du Pacifique viennent se jeter sur les falaises déchiquetées, sculptant des formes de « crêpes » sur les rochers de Punakaiki (pancakes?). Le bruit de l'océan nous empêche même de dormir....

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Vendredi 13 est ce un jour de chance? Pas vraiment, il pleut et les intempéries achèvent un de nos parapluies argentins...Nous descendons toujours plus au sud de cette île qui n'en finit pas. A midi, une fois n'est pas coutume, nous nous arrêtons manger une pizza à Hokitika, l'occasion aussi de voir une fabrique de jade (la spécialité du coin). La météo semble se dégager enfin, nous fonçons au glacier de Franz Josef où nous arrivons en fin d'après midi. Bon, d''accord, cela ne vaut pas le Perito Moreno, le glacier est plus gris, plus petit et ne donne pas sur un lac....c'est qu'ils deviennent difficiles ces toursdumondistes! Le glacier a reculé depuis 1750, mais bizarrement, il se remet à avancer depuis vingt cinq ans....La végétation autour est toujours foisonnante de verdure, entre mousse et fougères. Il paraît qu'il y a plus de 80 sortes de fougères en Nouvelle-Zelande!

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

Le jour suivant, après un réveil en fanfare (ne jamais dormir au pied d'un arbre où niche un « Tui ») nous continuons avec le glacier Fox et le lac Matheson, mais les sommets sont toujours accrochés par les nuages, et il se remet à pleuvoir l'après-midi. Alice, sur qui décidément les insectes s'acharnent, se plaint de son pied. Elle semble s'être faite piquer par une araignée, et cela l'empêche de marcher. Evidemment, c'est le week-end, un docteur néo-zélandais appelé au téléphone me dit d'essayer un anti-histaminique, et je complète avec du « tea tree », le baume local. Affaire à suivre....

De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud
De 07-Nouvelle Zelande - île du Sud

En guise de consolation, nous rencontrons une famille française qui fait aussi le tour du monde, la famille Berche avec Fanny (14 ans) et Maé (3ans). Tout le monde est ravi, les enfants peuvent enfin jouer avec des enfants français! Nous décidons de poursuivre ensemble notre périple les jours suivants jusqu'au Milford Sound,.....

mardi, novembre 10 2009

L'île du Nord (2)

Tellement de choses à raconter, et si peu de connexions internet en Nouvelle Zélande que cela en est frustrant...

Le matin du vendredi 6 novembre, quel temps splendide! Nous nous levons avec la vue sur des collines vertes où de nombreuses vaches sont déjà en train de savourer leur petit déjeuner. Ici on élève les vaches comme des moutons, c'est à dire que les troupeaux sont souvent constitués de 300 à 500 têtes. Sur la route, nous assistons souvent à de longues colonnes de vaches partant pour la traite. Impressionnant!

Juste avant le lac Taupo, nous allons voir des terrasses blanches sculptées qui forment des bassins d'eau chaude (Wairakei) et nous testons un simulateur de tremblement de terre dans le Centre d'activité volcanique.

De 06-Nouvelle Zelande

C'est une bonne entrée en matière avant d'entrer dans le parc Tongariro, où trois volcans encore actifs (les dernières explosions datent de 1995 et 2007) sont bien visibles. Sur l'un d'entre eux, le mont Ruapehu, il y a même une station de ski, situation unique au monde! Le plus beau reste le Mont Ngauruhoe dont le cône parfait a servi de décor au film « le Seigneur des anneaux ».

Nous dormons ce soir là dans un « camp site » rudimentaire en pleine lande, au pied des volcans que nous ne nous lassons pas de contempler, au soleil couchant.

De 06-Nouvelle Zelande

Après un lever plutôt frais (il fait 6°c dans le camping car), nous devons rouler pour nous rendre chez nos seconds hôtes Servas, la famille Gray. Ils habitent une campagne très reculée, et il nous faut traversons cinq ponts et plusieurs collines sur 45 kilomètres avant d'arriver dans ce qui ressemble bien à un petit bout de paradis. Les routes sont étroites et pentues; pas facile pour le camping-car, mais heureusement nous ne croisons pas d'autres véhicules. Tony et sa femme Lynda possèdent plus de 2000 moutons et 300 daims, avec aussi plusieurs boeufs. Ils ont deux enfants, Rebecca de l'âge d'Alice, et Katherine 4 ans, qui nous montrent leurs 8 agneaux orphelins, leur veau et leurs huit chiens. Ces derniers sont utilisés pour rassembler les troupeaux (sheep docking). Tom et Alice trouvent que ces enfants ont bien de la chance d'avoir autant d'animaux! Nous découvrons les activités de la ferme: les enfants nourrissent les agneaux à la bouteille, cueillent des cerises sauvages, et Tom passe tout son temps à jouer avec le chien Spot. Le soir, nous parlons voyage pendant que les enfants jouent aux légos pour Tom et Katherine, et au monopoly néo-zélandais pour Rebecca et Alice.

Le jour suivant, Tony nous propose de nous montrer la tonte des moutons (shearing), c'est vraiment un travail très physique qui demande une préparation minutieuse. Nous sommes admiratifs devant tant de dextérité, à peine une minute pour tondre un mouton tout en assurant à l'animal un minimum de stress. Un bon « tondeur » professionnel peut faire jusqu'à 300 moutons par jour, les meilleurs font 20 moutons en 15 minutes dans les compétitions!

L'opération doit être renouvelée deux fois par an, en janvier et juillet, à raison de 2 kg de laine par mouton. La laine sera ensuite vendue pour être travaillée en Chine.

De 06-Nouvelle Zelande

Tony nous montre aussi l'étendue de sa propriété, 400 hectares de collines vertes et de forêt, qu'il faut continuellement entretenir.

Tom et Alice en profitent pour s'évader...
De 06-Nouvelle Zelande

Dans la salle à manger, on voit les prix gagnés à l'école. Là bas, la compétition est encouragée dans tous les domaines. Ainsi, les maîtresses décernent un prix au plus beau jardin, au plus bel animal de compagnie (c'est le « pet day » où chaque enfant peut amener son animal à l'école), à la plus belle réalisation culinaire ...etc. Lynda m'explique que c'est pour habituer l'enfant à l'esprit de compétition et à ce qui l'attend après l'école. De même, un enfant jamais absent se voit décerner un certificat spécial. On est bien loin du système éducatif français....

Nous quittons les Gray avec regret, mais nous devons être à Wellington le lundi 9 novembre pour prendre le ferry pour l'île du Sud. Nous profitons des jours suivants pour camper près d'une plage à Paekakariki, et pour visiter le musée Te Papa sur l'histoire de la Nouvelle-Zélande, très bien pour les enfants.

- page 1 de 2